L’africaine du 21ème siècle et ses défis

Africaine du 21 ème siècle, partout dans le monde on chantera ta gloire, le temps d’un jour. Pendant 24h, hommes et femmes, vieux  et jeunes, tous ensemble t’acclameront, te célébreront.

Du siècle des lumières à aujourd’hui,  tu te bats deux fois plus que la moyenne des hommes pour bénéficier des mêmes  avantages. Avantages que te refusent une société qui  voit ton rôle traditionnel de  femme, bouleversé par la mondialisation sans son consentement. Motivée par le désir de participer à la construction d’une Afrique libre, forte  et digne à ton image, aujourd’hui plus que jamais  tu accumules des années d’études.  Etudes qui t’affranchiront du  joug patriarcal qui t’opprime en t’offrant par exemple de force, à un homme que tu n’aimes pas. Tu apprends des métiers qui ont pour vocation de t’émanciper et auxquels tu t’identifies de plus en plus.

Consciente de la diversité, tu vas à la conquête du monde en t’instruisant dans les meilleures universités. Avec ta peau d’ébène, désormais tu participes poings en avant à des conférences dans lesquelles tu rappelles que l’Afrique, ton Afrique en a plus qu’assez d’être pillée.

Et souvent lorsque qu’envers et contre tout tu décides de t’expatrier, d’immigrer vers d’autres endroits,  ta couleur et ton genre sont les premières choses qui te pénalisent. Comme un couteau à double tranchant, tu t’affirmes en ne cédant à aucune tentation burlesque. Puisque la dignité humaine n’a pas de prix, à chaque échec,  tu endosses à toi seule  la responsabilité de devoir travailler trois fois plus pour gravir les échelons d’une société pyramidale dont les sommets sont quasi inaccessibles.

L’époque n’est plus au « stay home » et tu en es pertinemment consciente. De ce fait,  tu descends dans les rues de ta ville pour dire stop à l’excision, stop aux violences conjugales, stop aux violences faites aux femmes, stop à l’inégalité salariale entre hommes et femmes, stop à la sous représentation des femmes dans les différents gouvernements du monde,etc.

Comme il est vrai que  la couleur de peau ne garantit nullement les capacités intellectuelles, le genre ne doit aucunement être gage de supériorité d’un individu par rapport à un autre. Lorsque la société octroie une rémunération plus élevée à un homme, elle se pose en complice de l’inégalité et donne ainsi plus de pouvoir à l’homme. N’est-ce pas hypocrite de prétendre le contraire puisque l’argent, c’est le pouvoir après tout?

Les femmes doivent aussi se remettre en question sur bien des choses, on ne peut pas vouloir la rose et dédaigner ses épines. Pour amener les hommes à nous respecter, respectons-nous

Bonne fête du 8 mars par anticipation à toi femme !

Aissatou Nhour Barry

Publicités

2 réflexions sur “L’africaine du 21ème siècle et ses défis

  1. Un tres bon billets, mais je pense que l’accent n’a ete beacoup mis sur celles qui dans les villes reculees en Afrique souffrent. Elles souffrent pour se rendre a l’ecole, ou elle ne va tout simplement pas, elles souffrent de bien beacoup de mots de la societe, pourtant elle a envie d’apprendre, de contribuer au developpement. Certaines traditions aujourd’hui sont revolues et sont des dangers morales et corporelles, par example l’excision. Vous en avez parler dans un paragraphe, je pense qu’il fallait en rajouter un peu pour frapper le message d’un vrai clou.

    Qu’elle belle initiative, j’espere que c’est le debut d’une belle aventure qui continuera d’une annee a des occasions ou on viendra faire des rappels sur la #GuineenneDu21esiecle

    Une fois encore bravo et la lutte continue.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s